Nous réclamons l’ouverture d’une 16ème classe en élémentaire !

Voilà deux ans que Le Petit Bois navigue autour des 400 élèves, pour 15 enseignantes. Avec une moyenne de plus de 27 élèves par classe, certaines classes tournent donc à 30 élèves. La FCPE se mobilise sur ce problème lourd de conséquences au quotidien pour nos enfants.

Cette année, la coupe est pleine !

Plus de 400 élèves, ce sont concrètement des classes qui tournent à 30 élèves sur certains niveaux. Cette année :

      –  Après la rentrée de septembre, l’effectif a encore augmenté, passant solidement la barre des 405 élèves. C’est par ailleurs le « seuil théorique » de l’Education Nationale permettant l’attribution d’un 16ème enseignant.

      – S’ajoute à ces chiffres le passage (plusieurs semaines dans l’année) « d’élèves transitoires » supplémentaires.

      – Notre territoire étant particulièrement attractif, il est probable que des inscriptions aient lieu dans l’année, comme cela se produit fréquemment.

Notre action auprès du Rectorat

A chaque fin d’année, la FCPE alerte l’Inspecteur de l’Education Nationale sur la situation particulière du Petit Bois. La question a déjà été évoquée à plusieurs reprises lors des CDEN (comités départementaux) de 2018 et 2019, au vu des projection d’effectifs pour les rentrées scolaires successives. La situation a même été  ré-éxaminée en juin 2018, mais nous n’avions pu aboutir :

–  la barre théorique des 405 élèves n’était pas atteinte « sur le papier » (399 en 2018, 401 en 2019).

– le volant d’enseignants disponibles était tout simplement insuffisant. Ainsi, d’autres écoles avaient été jugées plus nécessiteuses et nous passions donc derrière.

Malgré tout, les enseignants « n’ont pas quatre bras » : une solution pérenne doit être trouvée sans délai. Il nous semble inenvisageable que rien ne soit fait dans le trimestre en cours.

 

Alors quelle solution ?

Il se trouve que la « brigade des remplaçants » dispose actuellement d’un enseignant intervenant déjà prioritairement au Petit Bois d’Escalquens. Cet enseignant connaît donc déjà l’équipe, le projet d’école, une bonne partie des enfants, les locaux, les diverses difficultés propres à cette école.

Puisqu’une ouverture de poste n’est plus possible pour 2019/2020, nous pensons que cet agent remplaçant devrait être quasi exclusivement « fléché » sur l’école du Petit Bois. Cela permettrait de vivre l’année avec un dispositif « plus de maîtres que de classes » (16 maîtresses pour 15 classes), qui a déjà prouvé son efficacité. Ce dispositif permettrait dans les classes chargées d’activer au besoin un travail en groupes, de canaliser les « énergies débordantes », garantir le remplacement de toute absence (maladie, formation….). Aussi, tout enfant, quelles que soient ses besoins et difficultés, bénéficierait d’un service de meilleure qualité. Côté équipe pédagogique, cette augmentation des moyens humains ne pourrait que les encourager à continuer à s’investir finement pour nos enfants.

Côté Rectorat, cela permettrait de régler le problème de cette année scolaire, sans s’engager sur la suite. Si les effectifs venaient à rebaisser, l’adaptation serait facile à trouver.

La proposition FCPE est d’ores et déjà sur la table (et le mail) de l’Inspecteur de l’Education Nationale pour notre école. Nous attendons sa réponse et vous invitons à rester mobilisés. Ensemble pour un 16ème enseignant !